Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 23:40

FESTIVAL D'AUTOMNE 2

 

FA2

 

EN BREF:

6 films, 0 coup de coeur, 3 films moyens, 3 films beaucoup moins bons, 13 blogueurs, 1 résultat assez juste au regard du festival. Les résultats, un petit mot sur 17 filles, et surtout, une invitation à s'inscrire, sur Christoblog, au FH2 (festival d'hiver 2e du nom), dont la sélection, large, séduit d'avance. Il a déjà commencé, avec deux films, deux très beaux films (Take Shelter et Louise Wimmer).

 

carnage

 

LES FILMS

1. Carnage.

2. A dangerous method.

3. 17 filles.

4. Shame.

5. Contagion.

6. L'art d'aimer.

Pareil pour moi, avec une légère inversion au top, A dangerous method étant légèrement meilleur que Carnage à mon goût. Le reste du classement me semble très juste.

ACTRICES

Kate Winslet, dans Carnage.

Elle devance très largement (11 suffrages), et très justement Keira Knightley (4 suffrages), et Carey Mulligan (3 suffrages), les autres devant se contenter de 2 ou 1 seul suffrage (Kate Winslet dans Contagion ne remporte qu'un seul suffrage). Pas difficile pour la très talentueuse actrice de surpasser une bien morne sélection. J'ai voté pour Winslet dans Carnage et Knightley.

ACTEURS

Christoph Waltz, dans Carnage.

D'une très courte tête, avec 9 suffrages, il devance Michael Fassbender, qui remporte 8 suffrages pour Shame, et 2 suffrages pour A dangerous method. Viggo Mortensen arrive en troisième position pour sa composition de Freud, dans A dangerous method. J'ai voté pour Waltz et Mortensen.

REALISATEURS

Polanski, Cronenberg, McQueen et Coulin.

Pas facile de se démarquer dans cette catégorie, si bien que les soeurs Coulin, qui réalisent avec 17 filles leur premier long-métrage, joignent leur nom à 3 "grands" noms, pour un ex-aequo parfait, qui reflète exactement l'état général d'un festival. J'avais voté pour Cronenberg et Polanski, par défaut. A noter que Mouret et Soderbergh remportent chacun 3 suffrages.

SCENARIOS

Contagion

Le scénario de Scott Z. Burns se distingue d'un seul suffrage de celui, adapté, de Carnage. Viennent ensuite A dangerous method et 17 filles. L'art d'aimer, parent (très) pauvre du festival, ne remporte quant à lui qu'un seul suffrage. J'avais voté, encore un peu par défaut, pour A dangerous method et Carnage.

PRIX SPECIAL

Donoma, de Djinn Carrénard.

Je l'ai malheureusement râté. Le prix spécial, c'est un peu la seule chose qui pouvait réenchanter le festival, c'est surement fait, quand bien même mon choix s'était porté sur Tous au Larzac. Donoma remporte trois suffrages, et 50/50 2. 7 autres films ont étés cités (parmi eux, Les neiges du Kilimandjaro, Hugo Cabret, le Havre, Les adoptés, avec lesquels j'avais hésité).

FH2

Du 4 janvier au 29 février.

Un peu d'espoir, donc, avec la sélection du festival qui commence: Take Shelter, de Jeff Nichols, Louise Wimmer, de Cyril Menneguin, La colline aux coquelicots, de Goro Miyazaki, The descendants, d'Alexander Payne, Café de Flore, de Jean-Marc Vallée, Hanezu, de Naomi Kawase, Detachment, de Tony Kaye, La Taupe, de Thomas Alfredson, La désintégration, de Philippe Faucon, Les infidèles, de Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Fred Cavayé, Hazanavicius..., et Martha Marcy May Marlene, de Sean Durkin. Bon festival à tous!

 

 17-filles.jpg

 

17 FILLES

Delphine et Muriel Coulin

 

2 étoiles

 

A Lorient, une bande de filles jeunes, fougueuses et insensées décident, ensemble, de tomber enceintes. Dephine et Muriel Coulin s'intéressent à la jeunesse dans ce qu'elle a d'irréaliste, d'idéaliste. Elle filment une utopie, une quinzaine de filles qui veulent vivre ensemble avec leurs allocations, leurs enfants, qui grandiront ensemble, loin du trouble du monde. Et voilà. Alors, si le film est une petite gourmandise à regarder, qu'on ne s'ennuie pas et que cette bande là est attachante, le récit tourne rapidement à vide, parce que, sans grande crédibilité, les enjeux se perdent en chemin. Reste un film joliment fait, une actrice principale énergique (Louise Grinberg), le reste de la bande plutôt enjouée, des seconds rôles croustillants mais pas très fouillés (Noémie Lvovsky, Florence Thomassin et Carlo Brandt), et une bande originale électrisante (Izia, en générique de fin, on a pas fait mieux). Ce qu'on regrette réside bien dans le fait que le film, avec un sujet aussi fort, ne provoque aucun trouble, et n'amène à aucune réflexion. A la fin, l'utopie se meurt, les filles retrouvent un chemin de vie bien quadrillé, et cette grossesse collective se meurt au rang des souvenirs d'étés lointains... On reste sur cette sensation un peu trop éphémère, même si on a l'impression d'avoir vu un joli film. Les soeurs Coulin réalisent une première oeuvre qui manque de matière, sans manquer de spontanéité, on attend le deuxième film, dans lequel elles garderont cette sensibilité, avec un peu plus de solidité.

 

17-filles2.jpg

 

54%.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gagor - dans Bilans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de levolution.over-blog.com
  • Le blog de levolution.over-blog.com
  • : Critiques des films récents, bilans mensuels... Coup de coeur, coup de blues, l'évolution du cinéma, et la mienne, aussi.
  • Contact

J'écoute...

Recherche

LES 10 DERNIERS COUPS DE COEUR

Les amants passagers

Les amants passagers

Queen of Montreuil

Queen of Montreuil

The sessions 2

The Sessions

Syngué sabour

Syngué Sabour

Les chevaux de Dieu

Les chevaux de Dieu

Wadjda

Wadjda

Archives

Catégories