Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 00:51

PIRATES DES CARAÏBES 4

Rob Marshall

 

1 étoile bis

 

EN BREF:

Une suite assez pitoyable, Rob Marshall fait retomber totalement le plaisir éprouvé aux retrouvailles avec le personnage génial de Jack Sparrow, et avec cette mélodie inoubliable (tadadam, tadadam, tadadamdamtadadadam). C'est long, jamais surprenant, assourdissant et indigent.

 

Pirates-des-Caraibes.jpg

 

La suite d'une des franchises les plus lucratives du moment s'annonçait, sinon comme un film réussi, au moins comme un bon gros divertissement. J'étais ravi de retrouver le formidable personnage créé par Johnny Depp, Jack Sparrow, ravi aussi de retrouver cette mélodie qu'on fredonne de temps en temps. Ma crainte se plaçait sur le nom du réalisateur, Rob Marshall, un faiseur d'images sans âme ni intérêt. Mais il nous avait été promis que le film resterait dans le même esprit que les trois premiers. Et c'est tout à fait vrai, on nous ressert un anti best of des trois premiers épisodes. Les mêmes vannes, les mêmes ressorts de l'histoire, les mêmes parties qui s'affrontent (les Anglais, Barbe Noire, Jack Sparrow et les tenants du Black Pearl), les mêmes enjeux. Bref, un film qui revient sans l'améliorer sur l'histoire déjà trop connue. En sortant du film, on se dit que la franchise aurait pu s'arrêter au 3 (que j'avais trouvé vraiment très bon). Et on craint la sortie du cinquième (qu'on se sentira quand même obligé d'aller voir, des fois que).

 

C'est [Johnny Depp], et lui seul, qui continue de fournir à cette saga cupide la petite colonne vertébrale d'un spectacle auquel reste un soupçon de juvénilité. Que cet épisode soit signé du faiseur Rob Marshall (...) n'a aucune importance (...). Il s'agit de coller le mieux possible à un genre et un style, tâche dont Marshall s'acquitte sans le moindre génie.

Libération


Le problème majeur du film réside dans son appétence à faire un pur film de divertissement au scénario pré-digéré. Aucune surprise, aucune trouvaille, un script totalement fade et largement indigent, étant donné que le spectateur ne saura pas comprendre si on ne lui donne pas tous les détails (jusqu'aux plus navrants). La surprise aurait pu venir de Pénélope Cruz (qu'on a jamais vu si mauvaise), on devine de suite quand elle apparaît que rien ne sera surprenant, puisque trop prévisible. La surprise aurait pu venir des sirènes, mais elle ne vient pas parce que celles-ci (si elles sont bien réalisées et qu'elles rendent bien à l'écran), amènent au film une miévrerie totalement contraire à ce que nous avait habitué Jack Sparrow. On éclate de rire (la salle entière), lorsqu'on voit que le religieux donne un nom à la sirène (Syrena), suivi d'un gros plan sur la frenchie Astrid Bergès-Frisbey, toute émue de voir qu'un homme peut être bon. Toute cette histoire aurait mérité un mystère plus grand, la sirène occupant dans l'imaginaire une place beaucoup plus créative que cette histoire d'amour piteuse et ridicule. Et puis, gros défaut (qu'on avait déjà vu dans Nine, précédente réalisation de Rob Marshall): la musique est de tous les plans (sur 2h15, au moins 2h de musique), assourdissante et insupportable. Clint Mansell n'a pas fait fort, et même la mélodie qu'on adore devient insupportable. Bref, la seule chose qui tient à peu près dans ce désastre (et encore, ça devient parfois de la caricature): Johnny Depp et le détachement hilarant de son personnage légendaire. Grâce à lui, on ne tombe pas dans l'ennui absolu, et on relativise la série de batailles affligeantes que nous offre le film (dont une dernière bataille médiocre), car on sait que viendra juste après une réplique de Jack Sparrow. Mais avec un titre pareil (La fontaine de jouvence), on imaginait quelque chose de plus fort, de plus drôle, de plus pêchu, de moins orgueilleux, de moins batailleux.

 

Pirates-des-Caraibes-4.jpg

 

30% de réussite.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jérémy 25/05/2011 11:21


Une déception pour moi aussi : si le spectacle est là, le scénario est assez ridicule (pas de méchants, pas d'enjeux, trop de sirènes) et le tout semble un peu se suffire à lui-même. Heureusement
que Jacky est là... !


Présentation

  • : Le blog de levolution.over-blog.com
  • Le blog de levolution.over-blog.com
  • : Critiques des films récents, bilans mensuels... Coup de coeur, coup de blues, l'évolution du cinéma, et la mienne, aussi.
  • Contact

J'écoute...

Recherche

LES 10 DERNIERS COUPS DE COEUR

Les amants passagers

Les amants passagers

Queen of Montreuil

Queen of Montreuil

The sessions 2

The Sessions

Syngué sabour

Syngué Sabour

Les chevaux de Dieu

Les chevaux de Dieu

Wadjda

Wadjda

Archives

Catégories