Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 21:59

MILLENIUM

LES HOMMES QUI N'AIMAIENT PAS LES FEMMES

David Fincher

 

Quatre étoiles

 

EN BREF:

Un thriller superbement réalisé, techniquement parfait, à l'ambiance électrique et à l'interprétation nuancée. Deux heures et demie de haute voltige, agrippé au siège.

 

millenium-3.jpg

 

Il y a au commencement un générique. Qui fascine totalement. Des images qui suintent à l'écran, et les yeux obnubilés des spectateurs. Les oreilles aussi, avec cette sansationnelle reprise de Immigrant Song, de Led Zeppelin. A partir de là, Fincher nous a attrapé, et nous gardera accroché jusqu'au plan final de son film, 2h30 plus tard. Millenium a déjà été adapté par deux cinéastes suédois (Niels Arden Oplev avait réalisé le premier opus, Daniel Alfredson les deux autres), et on ne s'étonne pas de l'envie d'un cinéaste américain de reprendre l'histoire absolument terrifiante écrite par le désormais mondialement célèbre Stieg Larsson. Et on ne crache pas sur cette nouvelle adaptation, d'autant qu'elle signée de l'un des meilleurs cinéaste de sa génération, surement le plus technicien d'entre-eux. Vision de rapports humains dans les pays nordiques, dissection des abus d'un grand industriel. Sous son aspect très romancé, avec cette enquête à deux qui débouche sur une liaison complexe et ambigüe, Millenium est un thriller réaliste et, du coup, glaçant. Sur une île reliée par un pont à une bourgade, une famille vit, recluse, gardant bien au chaud ses secrets, ses conflits d'intérêts. Michael Blomqvist, journaliste pour la revue Millenium, est engagé par un des plus puissants industriels suédois, Henrik Vanger (parfait Christopher Plummer) pour enquêter sur la disparition de Harriett Vanger, survenue des années auparavent, mais irrésolue par la police. Lisbeth Salander, pupille de la nation rebelle et solitaire, mais excellente enquêtrice, le rejoindra dans son enquête. Se fait rapidement jour un réseau de femmes tuées, et l'éventualité d'un serial killer. On connait par coeur l'histoire, d'ailleurs la précédente adaptation était plutôt bonne, même si elle ne nous a pas laissé un souvenir impérissable.

 

Comme tout bon thriller, Millénium est captivant et troublant. Mais il suscite quelque chose en plus, de spécifique à Fincher. A peine vu, il donne aussitôt envie de le revoir. (...) Signe qu'on est bien ­accro.

Télérama


Sauf qu'il y a ici le talent de David Fincher, qui fait que même si on connait l'histoire, on ne s'ennuie pas, et l'effet de suspense est le même... Le cinéaste sait particulièrement filmer des endroits retirés, et il a ici de quoi faire. Il capte des atmosphères étouffantes, dans des endroits vastes et lumineux (on pensera sans peine à cette maison vitrée, dont la moindre ouverture provoque un courant d'air), ou au contraire dans des endroits confinés et sombres (on évoquera cette cabane dans laquelle résident, le temps de l'enquête, les deux héros). De même les plans extérieurs sont d'une beauté froide indescriptible, et deux plans en particulier sont vertigineux (la course-poursuite quasi-finale sur une route filmée à travers les arbres, et la fuite de Blomqvist suite à une balle tirée sur lui, hallucinante). Il règne un froid glacial sur ce film, totalement électrisé par une bande originale qui donne un champ de profondeur supplémentaire à l'histoire. Aux commandes, on trouve Atticus Ross et Trent Reznor, qui collaborent pour la deuxième fois avec David Fincher, après The Social network. C'est en grande partie grâce à eux que l'expérience Millénium américaine est si impressionnante, parce que sans cesse la musique tire inexorablement vers le haut, dans un étouffant et sublime crescendo, chaque plan de ce film.

 

[Fincher] en tire un thriller méticuleusement noir. Une oeuvre aussi viscérale qu'électrisante, où l'audace formelle n'a d'égale que la maîtrise virtuose de la mise en scène. (...) Terrifiant et inoubliable!

Le Figaro


Dans ce tourbillon de sensations, un mélange subtil et virtuose entre film d'action saccadé, enquête policière brutale et acharnée et chronique sociétale, on trouve deux acteurs, qui se mettent au service d'une vision de Millénium. Daniel Craig, en enquêteur cerné de fatigue, n'a jamais été mieux filmé qu'ici, dans un personnage tourmenté et brillant, faible et combattif. Il s'efface rapidement derrière son personnage, comme il se fait voler la vedette par la révélation du film, l'incroyable boule de talent et de rugosité qu'est Rooney Mara, qui joue Lisbeth Salander. En écorchée vive, elle ne fait pas qu'irriter, elle bouleverse, tant sa sincérité est profonde, et sa fragilité intense. On est souvent troublé par ces regards fuyants, cette insoumission au lien social qui intrigue tant. On ne voit qu'elle, elle est parfaite, et fait totalement oublier la Lisbeth Salander de l'adaptation suédoise, Noomi Rapace. Fincher continue, avec cette adaptation virtuose, de s'intéresser aux mythes en train de se construire. Ces mythes modernes qui fondent et reflètent notre époque actuelle. Après le Zodiac, ce tueur en série qui menaçait l'Amérique, après le réseau social Facebook, c'est la trilogie culte de Stieg Larsson, qui dépeint une société suédoise telle qu'on la redoute, et établit des relations hommes-femmes de plus en plus ambigües, qui fait le jeu du cinéaste. Qui parvient ainsi à jouer sur des angoisses d'aujourd'hui, à les démonter entièrement, et à les rendre très contemporaines. C'est sa force, c'est ce qui fait de Millenium, comme de ses précédentes oeuvres, un grand film.

 

millenium-2.jpg

 

80%.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fredastair 04/02/2012 22:51

Content que tu reconnaisses que "Millenium le film", la première version de Oplev, n'était pas si mal que ça. J'en ai vu la moitié, et elle se tient, même si elle n'a clairement pas la maestria de
celle de Fincher. Beaucoup la descendent un peu rapidement (et facilement) en faisant la comparaison...

Sans verser dans le même enthousiasme que toi (je ne trouve pas que ce soit un "grand film", surtout comparé à "Zodiac" ou "The social network"), je suis d'accord pour dire que c'est du très bon
boulot, que Craig n'a jamais été mieux filmé (sauf peut-être par Campbell sur "Casino Royale") et que Rooney Mara est merveilleuse.

Gagor 05/02/2012 23:51



Quand je dis "grand film", c'est parce que je trouve que le cinéaste parvient, même en adaptant un ouvrage, à faire un film sur la société, sur nos rapports humains, et c'est principalement
(outre l'incroyable bande-son et une technicité folle), ce qui réhausse cette version par rapport à la précédente. Après, Zodiac et The social network avaient tous deux obtenus de ma part des
notes supérieures.



ffred 04/02/2012 14:01

Non non non, Noomi Rapace est et restera la meilleure Lisbeth...celle ci n'a plus rien à voir avec celle du roman, et est beaucoup trop bavarde...

Gagor 05/02/2012 23:47



Je n'ai pas lu le roman, donc je n'ai pas de "pré-vision" du personnage, mais il est clair pour moi que je retiendrais beaucoup plus Rooney Mara que Noomi Rapace, qui était très bien aussi. Mais
celle-ci est incroyable!



Présentation

  • : Le blog de levolution.over-blog.com
  • Le blog de levolution.over-blog.com
  • : Critiques des films récents, bilans mensuels... Coup de coeur, coup de blues, l'évolution du cinéma, et la mienne, aussi.
  • Contact

J'écoute...

Recherche

LES 10 DERNIERS COUPS DE COEUR

Les amants passagers

Les amants passagers

Queen of Montreuil

Queen of Montreuil

The sessions 2

The Sessions

Syngué sabour

Syngué Sabour

Les chevaux de Dieu

Les chevaux de Dieu

Wadjda

Wadjda

Archives

Catégories