Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 23:23

OCTOBRE

 

EN BREF:

13 films vus en octobre. Et pas le temps d'en faire le bilan jour après jour... Donc comme toujours, on ratrappe, pour relancer l'élan. Une phrase par film, par date de sortie, et au final un bilan plutôt positif du mois qui vient de s'écouler.

 

notre-paradis.jpg

28 septembre - Un été brûlant.

Grâce à la présence d'une Bellucci sublimée, notamment dans une scène très sensuelle de danse, et dû à un simple et émouvant hommage à Maurice Garrel, Un été brûlant n'est pas totalement dénué de qualités. En revanche, plus intrigant est le terme "brulant" du titre: tiédasse, tout au plus, et surtout pompeux, bavard, long et vide de sens.

 

Notre paradis.

Il y a quelque chose de paradoxalement attachant dans ce long-métrage noir, cru et partiellement intense. C'est filmé à vif, sans fioritures, mais le tout reste trop attendu, et a beaucoup de mal à convaincre dans une longue et répétitive deuxième partie. Mais il y a tout de même, dans de nombreuses scènes, une fièvre (qui émane surtout des acteurs), et quelque chose de tragique.

 

toast.jpg

5 octobre - Toast.

Une petite chronique à la fois pleine de charmes (les acteurs et ce ton rétro qui donne au film cette saveur chaleureuse), et complètement desuète. Ca se regarde avec plaisir et gourmandise, on retiendra quelques belles scènes (dont celle du baiser fougueux et instinctif, très beau), mais ça s'oublie trop vite pour parler d'un vrai bon film.

 

Le skylab.

Une comédie originale, qui réchauffe et rappelle de nombreux souvenirs. Les acteurs prennent énormément de plaisir à jouer, et ça déteint très souvent sur le spectateur, mais le film n'est rien de plus que cette chronique familiale et estivale, dont on gardera un bon souvenir, pas impérissable pour autant.

 

Bienvenue à bord.

On ne va pas s'attarder sur ce désastre attendu, mais décevant malgré tout, on attendait du réalisateur d'Incognito plus de finesse, armé de deux très bons comédiens (Valérie Lemercier et Gérard Darmon). Sans commentaires, donc...

 

oxygene.jpg

12 octobre - The artist.

Une jubilation. Non seulement parce que devant un somptueux noir et blanc, on retrouve des émotions qu'on n'a pas l'habitude d'avoir au cinéma, mais aussi grâce à un scénario qui se fait plaisir, et évoque non sans une certaine bravoure le cinéma muet, le passage au parlant. Il questionne ainsi le cinéma d'aujourd'hui, et remet au coeur de la production le plaisir du cinéma, et non plus uniquement l'appât du gain. Jean Dujardin est bluffant, surement le seul à jouir dans sa génération d'un réel statut de "star", Bérénice Bejo est clairement dans son meilleur rôle. On n'oublie évidemment pas une bande-originale époustouflante. Un petit miracle de production, donc, populaire et intelligente. Ca fait beaucoup de bien!

 

Oxygène.

Un film très classique sur la maladie, doublé heureusement d'une originale et émouvante histoire d'amour. Le cinéaste Hans Van Nuffel trouve le charmant équilibre de son histoire dans l'opposition constante et soignée entre l'inconscience de la maladie et une réalité assaillante. Si les personnages autour du malade sont souvent assez mal mis en valeur, le rôle principal, lui, s'en sort avec les honneurs, dans une partition terriblement attachante. Le film marque de sa simplicité toute en mélancolie.


Un monstre à Paris.

Un film d'animation très mignon (je n'ai pas trouvé d'autres mots). On tient ici un vrai film pour enfants, qui les ravira à coup sur. Après, les adultes pourront parfois s'ennuyer, mais se délecter d'une inventivité constante, d'une technicité de l'image très soignée, d'un travail artistique autour des chansons et de Paris très mis en valeur. Une petite gourmandise au bon goût de vacances de la Toussaint, bref c'est mignon...


Beauty.

En appuyant sans cesse sur le contraste entre la beauté voulue et l'incapacité du personnage à l'atteindre, le film devient un exemple de lourdeur. Tout est bien trop surligné pour intéresser et/ou émouvoir. Même l'acteur principal ne captive jamais. En fait, Oliver Hermanus réalise une oeuvre dont on a trop l'impression qu'elle se regarde se faire, et que les acteurs se regardent jouer.


Beur sur la ville.

Après Neuilly sa mère (même si Djamel Bensalah ne réalisait pas le film), on attendait autre chose que cette comédie téléphonée, mal écrité et réalisée à l'arrache. D'autant qu'il y avait là des atouts: un casting béton, un duo détonant (Booder-Sandrine Kiberlain), et un propos, totalement couvert par un trop-plein de vannes vaseuses.

 

another-silence.jpg

19 octobre - Another Silence.

Un thriller fort recommandable à l'histoire éculée mais traitée de manière originale. Filmé de façon presque planante, Another silence parvient à émouvoir par touches. La fin est sublime, le cadtre souvent bien mis en valeur. Santiago Amigorena, le réalisateur, parvient à choper des ambiances, trouve un angle et impose un point de vue, comme il donne à Marie-Josée Croze un très beau rôle.


26 octobre - Poulet aux prunes.

Un concentré de bonnes idées, un medley magnifique de sujets universels. Malheureusement, le tout vire très vite au kitsch et au tape-à-l'oeil, si bien que le propos est relégué au second plan. On ne sait pas si le duo Paronnaud-Satrapi a bien fait de passer au film réel, après un magnifique film d'animation, Persépolis, tant ils mélangeant les styles avec maladresse, beaucoup d'outrances, aucune finesse. Même les acteurs (et encore moins Mathieu Amalric) ne nous intéressent pas. Zut!

Tintin: Le secret de la licorne.

Pas fan de Tintin au départ, encore moins à l'arrivée. Si le film ne prétend pas être plus que ce qu'il est (un pur film d'aventures pour préado ou pour tintinophiles aigus), il ne m'a pas emballé, autant sur la technique (le graphisme ne favorise ni les acteurs ni les personnages), que sur l'histoire (prédigérée, fermée sur elle-même, sans incidence et parfaitement oubliable).

 

the-artist-2.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de levolution.over-blog.com
  • Le blog de levolution.over-blog.com
  • : Critiques des films récents, bilans mensuels... Coup de coeur, coup de blues, l'évolution du cinéma, et la mienne, aussi.
  • Contact

J'écoute...

Recherche

LES 10 DERNIERS COUPS DE COEUR

Les amants passagers

Les amants passagers

Queen of Montreuil

Queen of Montreuil

The sessions 2

The Sessions

Syngué sabour

Syngué Sabour

Les chevaux de Dieu

Les chevaux de Dieu

Wadjda

Wadjda

Archives

Catégories