Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 00:47

FA2

 

SHAME

Steve McQueen

 

1 étoile bis

 

EN BREF:

Malgré un acteur effectivement exceptionnel, on s'ennuie ferme devant un film qui se cherche constamment des enjeux. C'est bien filmé, vu sous un angle original, mais il y a comme une barrière, qui fait qu'on reste totalement insensible à ce qui se passe de l'autre côté de l'écran...

 

shame

 

Bon... Décidément, le Festival d'Automne 2 ne veut pas démarrer. On attendait le meilleur de ce Shame, vanté partout comme "troublant", "dérangeant", "sensuel", "inoubliable" même. La bande-annonce était intrigante, le sujet étonnant et semblait bousculer les codes établis, en montrant quelque chose d'a priori ammoral. Un homme, qui a un boulot qui paie bien, une vie de pacha dans un appartement totalement impersonnel, a un problème, qui le mine, et l'excite: il est obsédé sexuel. Tout ce qui bouge y passe, et son pouvoir de séduction est très fort. Arrive sa soeur, qui logera chez lui, et avec qui la relation est complexe. Puis des soucis, quand les quelques personnes qui l'entourent découvriront les petites perversions de notre antihéros. Un film qui traite donc la sexualité, et de manière assez frontale (pour un film américain, c'est, disons, très ouvert). Michael Fassbender semble être LA raison d'exister du film, tant celui-ci tient uniquement sur les épaules (solides) de l'acteur. Il est assez fascinant à regarder, cependant son personnage est tellement impersonnel qu'on a du mal à s'y attacher, et à ressentir quoi que ce soit, même lors du drame, à la fin du film.

 

"Shame" pâtit d'un scénario autosatisfait qui vise dans les coins sans jamais rien explorer. On aurait aimé en savoir plus sur les personnages. Bref, jouir d'un peu plus de consistance.

Le Parisien


Il y a de très beaux morceaux dans Shame, des scènes de passion parfaitement filmées, des scènes de jogging qui semblent vibrantes, et un souffle qui devrait glacer. On est un peu perdu au sortir de la salle: on a la sensation d'avoir vu un film fignolé, très bien fait, très bien monté (et on ne parle pas que de l'acteur), et on a rien éprouvé. Ou plutôt si: à mesure que le film avance, le spectateur s'éloigne peu à peu du "contenu" pour observer plus les contours, la technicité riche du film. Il y a quelques scènes miraculeuses, et une ambiance globale très réussie, qui oscille entre un glauque pâle et une rapidité moderne étouffante. C'est un très bel objet, seulement on a l'impression de n'y avoir pas accès, on a mis une vitre sur l'écran qui empêche l'image de venir chatouiller nos sens, qui empêche les émotions de se répercuter sur le public. Quant au scénario, la spirale infernale dans laquelle s'engouffre le personnage ne nous emmène pas, et finit même, à partir de la moitié du film, par nous consterner. Carey Mulligan n'arrange rien à cela, qui déçoit encore après Drive. Le sujet, qui paraissait lourd de sens et peu exploré, est en fait peu consistant, si bien qu'au bout d'une demi-heure, ou les situations sont mises en place, ou les personnages sont connus (leurs traits psychologiques sont d'ailleurs très minces), le film commence à tourner en rond. Et la deuxième partie du film semble avoir été faite à tâtons. Le cinéaste se cherche des objectifs et de nouveaux enjeux, multiplie les pistes (la femme de laquelle il veut absolument tomber amoureux, sa soeur qui tombe amoureuse de son collègue, sa soeur qu'il vire de chez lui, ses pulsions qui ne le lâchent pas...), pour arriver à une fin plutôt pathétique, ou, voyant une bague au doigt d'une femme, il décide de ne pas la séduire... Tout ça pour ça! On ressort donc déçu d'un film qui ne manque pas de chair, mais d'intérêt. Grosse déception, donc.

 

shame-2.jpg

 

47% de réussite.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de levolution.over-blog.com
  • Le blog de levolution.over-blog.com
  • : Critiques des films récents, bilans mensuels... Coup de coeur, coup de blues, l'évolution du cinéma, et la mienne, aussi.
  • Contact

J'écoute...

Recherche

LES 10 DERNIERS COUPS DE COEUR

Les amants passagers

Les amants passagers

Queen of Montreuil

Queen of Montreuil

The sessions 2

The Sessions

Syngué sabour

Syngué Sabour

Les chevaux de Dieu

Les chevaux de Dieu

Wadjda

Wadjda

Archives

Catégories